Ville, nature et vie balnéaire : que voir pendant des vacances au Honduras ?

Publié le : 20 janvier 202315 mins de lecture
Une nature sauvage et intacte , des paysages à couper le souffle, d’immenses récifs coralliens , des îles de rêve et des plages immaculées . Le tout enveloppé dans un cadre historique encore intact et l’un des plus fascinants de toute la planète. Savoir quoi voir lors d’un voyage au Honduras , c’est garantir des vacances inoubliables en Amérique Centrale dans une terre littéralement chargée d’ histoire et de nature, mais aussi un lieu de grandes villes qui gardent jalousement toute la splendeur d’une architecture coloniale encore vivante sous la forme de bâtiments historiques, musées et coins de rue à découvrir.

Considéré par tous comme le véritable berceau de la civilisation maya , le Honduras conserve encore ses vestiges en parfaite symbiose avec des forêts tropicales luxuriantes, des parcs naturels fascinants et des oasis protégées qui libèrent toute la puissance émotionnelle de la verdure luxuriante qui recouvre la quasi-totalité de la surface du pays.

Entre vacances à la mer, excursions au cœur de la nature la plus sauvage et véritables paradis caribéens, un voyage au Honduras réserve aux visiteurs une infinité de surprises. Découvrons donc ce qu’il faut voir pendant nos vacances pour être sûr de rentrer chez nous plein de toutes les merveilles nécessaires pour nous faire envisager un ou plusieurs retours sur cette splendide terre sud-américaine.

Honduras : que visiter et que faire ?

Choisir quoi visiter et quoi faire pendant des vacances au Honduras n’est pas facile, étant donné la grande quantité de merveilles incontournables que le pays réserve à ses visiteurs. En fait, le Honduras libère des merveilles parfaites à la fois pour ceux qui partent avec l’intention de faire le plein d’ histoire et de culture locales, en respirant profondément l’ immensité naturelle du pays, et pour ceux qui veulent passer leur séjour en profitant d’une période de détente absolue par le mer .

En ce qui concerne la première catégorie de voyageurs mentionnés, le Honduras est l’endroit idéal pour entrer en contact, a-t-on dit, avec l’essence la plus pure et la plus profonde de la civilisation maya grâce aux ruines infinies que le territoire conserve encore pratiquement intactes depuis des temps immémoriaux.

En ce sens, une visite au magnifique Copan (non loin de la frontière avec le Guatemala) est absolument incontournable, l’un des sites archéologiques mayas principaux et les plus visités au monde ainsi qu’un site du patrimoine mondial de l’Unesco.

Situé au bord de la rivière du même nom, le site archéologique de Copan domine littéralement le regard des visiteurs grâce à une conformation paysagère littéralement époustouflante qui permet de deviner parfaitement la géographie originelle du lieu grâce au parfait entretien de ce qui reste des bâtisses anciennes parfaitement implantées dans un aperçu naturel absolument incontournable. Les nombreuses œuvres de sculpture datant de la période maya classique sont splendides, tout comme l’ Acropole est d’une beauté incomparable, pleine de temples , de pyramides , de terrasses et d’aperçus de places encore parfaitement intuitifs, tandis que la place de cérémonieet la Stairway Plaza dévoilent respectivement d’anciens lieux de culte et de somptueux monuments (surtout le magnifique Escalier Hiéroglyphique composé de 63 marches et entouré de près de 2000 glyphes qui représentent en fait la plus grande inscription maya jamais réalisée).

Cependant, pour un voyage au Honduras dédié à la fois aux splendeurs naturelles et aux merveilles historiques et culturelles, un passage à Tagucicalpa , la capitale et ville la plus peuplée du pays, ne peut être renoncé. Traversée du nord au sud par la rivière Choluteca , Tagucicalpa bénéficie d’une concentration dense de végétation luxuriante qui libère toute sa splendeur, par exemple au cœur du parc national de La Tigra , tandis que le côté historique de la ville jouit d’un charme irrésistible grâce à la Cathédrale de l’Archange San Michele (datant de la fin du XVIIIe siècle), l’église Virgen de los Dolores , le caractéristique palais présidentiel(résidence du président de la République du Honduras) et le Musée de l’identité nationale (où est conservée une grande partie du patrimoine culturel concernant l’histoire, la culture et les traditions du pays).

San Pedro Sula

Mais l’un des endroits les plus importants pour savoir quoi voir au Honduras sans rien manquer de vraiment inoubliable est certainement San Pedro Sula , la deuxième plus grande ville du Honduras (après la capitale) en termes de taille, de variété et d’importance.

Située au nord du pays, San Pedro Sula est probablement la ville la plus moderne de tout le pays car elle est étroitement liée à un développement industriel considérable. Bien que probablement moins pittoresque que les autres lieux précédemment cités pour beaucoup, San Pedro Sula réserve néanmoins une vaste série d’attraits culturels : surtout, par exemple, le Musée d’Anthropologie et d’Histoire permet (de préférence par le biais d’une visite guidée) d’approfondir à fond les connaissances de l’organisation et du mode de vie des civilisations précolombiennes qui habitaient ces terres à des époques reculées (les collections d’artefacts datant d’environ deux mille ans sont particulièrement splendides).

À San Pedro Sula, cependant, les attractions de la ville ne manquent pas non plus par les nombreux marchés artisanaux (qui remplissent littéralement les rues et les places d’étalages d’articles en cuir et d’objets en argent précieux travaillés avec des matériaux provenant de mines indigènes) ainsi que par les nombreux bars , pubs , restaurants et discothèques qui offrent aux visiteurs la possibilité d’entrer en contact avec le cœur de la vie dans le pays.

Mais San Pedro Sula ne manque pas non plus d’attractions naturelles. Surtout, celles qu’offre le parc national de Cusuco , gigantesque écosystème riche d’une végétation luxuriante, sont à ne pas manquer, mais encore plus fascinantes sont celles que libèrent les merveilleuses cascades de Taulabe Pulapanzak , véritables piscines naturelles dans lesquelles s’immerger pour profiter de tous l’émerveillement paisible de ce coin de paradis.

Les plus belles plages au Honduras

Pour ceux qui, d’autre part, partent à la recherche de sable pur et d’ eaux cristallines , au Honduras, les endroits au bord de la mer ne manquent pas où vous pourrez passer une période de détente absolue en pratiquant, peut-être, des activités aquatiques fascinantes pour mieux vous en contact avec cette autre merveilleuse jonction naturaliste locale.

Parmi les plus belles plages de tout le Honduras, il y a certainement celles de la merveilleuse Tela , le long de la côte nord du pays presque à la frontière avec le Guatemala. Ici, en effet, vous pourrez profiter de toutes les merveilles de la mer des Caraïbes en séjournant dans une tranquillité absolue dans l’un des différents sites touristiques de la région ou (mieux encore) dans l’un des nombreux villages indigènes qui permettent encore aujourd’hui de savourer tous le charme incontestable de la vie locale. Splendide, par exemple, est le village de Triunfo de La Cruz habité par l’ ethnie Garifuna , l’une des plus anciennes et des plus riches en traditions, musique, artisanat et délices gastronomiques.

Non moins fascinantes, cependant, sont les offres naturalistes et balnéaires de Trujillo , toujours sur la côte nord du Honduras mais située beaucoup plus à l’est que Tela. À Trujillo, les plages immaculées qui étaient autrefois le point de débarquement et le point de départ de Christophe Colomb qui a atterri ici en 1502 lors de son dernier voyage direct vers le Nouveau Monde sont littéralement incontournables. Le sable, à Trujillo, est si blanc et pur qu’il compose de véritables peintures naturelles avec l’eau cristalline de l’une des baies les plus profondes et les plus riches en vie marine de toute l’Amérique du Sud, ainsi qu’en présence de petits ruisseaux et rivières qui se jettent dans ses eaux, vivant en parfaite symbiose avec la jungle luxuriante derrière elle.

L’île de Roatan

Mais des plages encore plus belles et, en effet, incontournables sont, sans l’ombre d’un doute, celles de l’ île de Roatan , au large de la côte nord du Honduras, au cœur de la mer des Caraïbes.

Roatan est véritablement un immense paradis terrestre constitué d’immenses étendues de sable blanc bordées d’eaux d’une pureté incomparable, irrémédiablement parmi les plus fascinantes et invitantes de toutes les Caraïbes.

Des plages telles que West Bay (le long de la côte nord de l’île de Roatan), par exemple, ne laissent pas indifférents même les voyageurs les plus expérimentés en présence d’un véritable paradis balnéaire entouré de l’un des plus grands et des plus étendus récifs coralliens du monde entier. Parfaite pour la plongée avec tuba ou les excursions en bateau à fond de verre pour mieux admirer la merveille de sa vie marine et de ses fonds marins, West Bay est également un endroit idéal pour surfer ou simplement se détendre à l’ombre de ses palmiers .

Mais la plage de Tabyana jouit également d’une beauté sans égal sur tout le continent sud-américain. Riche en cocotiers et en amandiers, la plage de Tabyana est un endroit parfait pour ceux qui, peut-être, ne veulent pas faire d’excursions, de voyages ou d’activités nautiques, préférant profiter d’une détente absolue entourée d’un paysage d’une beauté infinie près de la barrière de corail.

Dixon Cove , en revanche, est idéale pour ceux qui préfèrent se déplacer : les excursions aquatiques au départ de Maya Cay sont à ne pas manquer , tout comme les excursions en bateau dirigées vers les Islas de la Bahia , le magnifique archipel situé à l’est de Roatan et qui réserve, si possible, encore plus de splendeurs naturelles que l’île elle-même (surtout Guanaja , Utila et, surtout, les îles Cayos Cochinos formées de deux îles principales et de quatorze merveilleux îlots coralliens ).

De son côté, cependant, même Bailey’s Key , bien que plus aérée que les autres plages de l’île de Roatan, réserve des splendeurs naturelles considérables ainsi que (sinon surtout) des merveilles naturelles telles que celles conservées par l’ Institut des sciences marines de Roatan , qui ici même abrite l’une des réserves de grands dauphins les plus fascinantes au monde .

Pristine Bay est donc un véritable coin de paradis parfaitement encadré par une forêt naturelle dense, littéralement immaculée et très riche en végétation luxuriante, bien que ses stations balnéaires comprennent certaines des plus renommées et luxueuses de tout le pays, avec des terrains de golf . , tennis et piscines d’ hôtel .

Lac Yojoa

Pour ceux qui recherchent la détente absolue dans un lieu qui n’est pas exclusivement une station balnéaire, les rives du lac Yojoa (le plus grand du pays) peuvent être une parfaite alternative pour profiter d’un paysage littéralement époustouflant et faire le plein des merveilles naturelles qui dominent les environs . .

Situé dans la zone centrale du Honduras, le lac Yojoa est accessible depuis la route qui relie Tagucicalpa à San Pedro Sula et représente l’un des principaux endroits où vous pourrez profiter du côté le plus sauvage de cette magnifique terre, ainsi que l’un des tropicalevégétation

Surtout le long de la rive nord du lac Yojoa, il est possible de se trouver dans des zones beaucoup moins développées d’un point de vue urbanistique, c’est pourquoi ce sont les meilleurs points à partir desquels effectuer de véritables séances d’observation des oiseaux (précisément à ce stade, en fait , vivent 375 espèces d’ oiseaux ) avant de terminer la journée, peut-être en s’asseyant à une table dans l’un des restaurants typiques locaux pour déguster une bonne assiette de poisson frais.

Conseils de voyage pour des vacances au Honduras

Pour profiter au mieux de vos vacances au Honduras, le conseil est d’emporter ce dont vous avez besoin pour un voyage dans un pays sensiblement très chaud et humide (surtout si vous choisissez d’y aller de novembre à avril, idéal car il est loin la saison des pluies qui a cependant lieu de mai à octobre).

Pour cette raison, il sera très utile d’avoir sous la main des vêtements légers et confortables , mais aussi des vestes imperméables et des vêtements plus lourds si vous avez l’intention de randonner à des altitudes plus élevées . Si, en revanche, vous souhaitez passer des vacances reposantes au Honduras, il sera indispensable d’avoir de la crème solaire , des chapeaux , des lunettes de soleil et tout ce dont vous avez besoin pour toute activité de plongée ou de snorkeling .

Une autre information à connaître concerne donc l’électricité . Au Honduras la tension est de 110V , c’est pourquoi il sera indispensable d’emporter également un adaptateur pour les prises de type A et B afin de ne pas avoir de problèmes pour recharger les smartphones et autres équipements électroniques.

Ensuite, il faut faire attention aux conditions hygiéniques et sanitaires du pays, substantiellement rares ainsi qu’à ses conditions d’eau. Pour cette raison, il est conseillé de ne boire de l’eau qu’à partir de bouteilles fermées et sans ajout de glace, ainsi que de ne manger des légumes que s’ils sont cuits et de ne consommer des fruits qu’après les avoir soigneusement lavés .

Au Honduras on dénombre également de nombreux cas de SIDA (maladie encore trop sous-estimée par la population locale peu sensibilisée à la prévention en la matière), de dengue et de virus zika .

Sécurité au Honduras

Pour affronter au mieux un voyage au Honduras, il est essentiel, avant tout, d’être bien conscient du fait qu’il s’agit d’un pays dans lequel la sécurité personnelle des visiteurs dépend en grande partie de la situation locale du pays.

Il est très important de savoir que le Honduras, en fait, a l’un des taux de criminalité locale les plus élevés de tout le continent américain . Le nombre d’homicides annuels est très élevé surtout dans les grandes villes, avec une plus grande diffusion dans les zones périphériques où se situent les quartiers les plus pauvres et les plus marginaux.

Au Honduras, il existe également diverses tensions sociales traduites en manifestations qui peuvent également entraîner de graves troubles à l’ordre public , c’est pourquoi il est important d’éviter tout rassemblement et de suivre scrupuleusement les consignes des autorités locales.

En outre, la sécurité personnelle lors d’un voyage au Honduras peut également être compromise par un risque sismique considérable et par d’éventuelles situations d’urgence causées par des conditions climatiques difficiles qui incluent souvent l’apparition de cyclones et d’ouragans.

Il est conseillé de porter une attention particulière, surtout si vous vous dirigez vers les zones frontalières avec le Guatemala et le Salvador, compte tenu également des risques possibles de vol à main armée récemment révélés pour la ville de San Pedro Sula , notamment à l’ aéroport et dans les zones de la centre .

Plan du site